Comment avoir de bonnes notes à l’université

écrit par Marie 9 janvier 2020

Pendant très longtemps, je n’ai pas eu de bonnes notes à l’école. J’ai un déficit de l’attention (TDA), alors ça m’a nuit pendant une bonne période de ma vie (et encore aujourd’hui!). Ces grandes difficultés scolaires m’ont beaucoup aidée à devenir une bonne étudiante aujourd’hui. J’ai eu la chance d’être entourée de gens très compétents pendant mon parcours scolaire qui m’ont permise de devenir plus organisée. Par la suite, je me suis améliorée par moi-même en trouvant des trucs qui me convenait.

Je dis tout cela car être organisée est ce qui me permet, selon moi, d’obtenir des bonnes notes aujourd’hui. Je me souviendrai toujours que j’ai eu E à un examen de mathématiques en première secondaire. Et au moment où j’écris ces lignes, je suis maintenant à l’université en ingénierie, et j’ai eu 100% à mon examen de mi-session en mathématiques! C’est fou, le chemin que j’ai parcouru! Je vous partage aujourd’hui mes trucs pour obtenir de meilleures notes à l’université.

Si aujourd’hui, vous êtes dans la même position que moi il y a quelques années, sachez que je crois en vous et tout est possible avec beaucoup d’effort!

Conseils pour obtenir de bonnes notes à l’université

  • Faire les exercices donnés en classe chaque semaine

Dans certains cours, les professeurs nous donnent des exercices suggérés à toutes les semaines. Je ne les fait pas toujours tous, parce que parfois on peut en avoir jusqu’à 50 différents par semaine, mais j’en fait beaucoup.

Je les écrit également sur la page couverture de mon cahier de notes divisés par les chapitres. Lorsque j’ai complété un exercice, je surligne le numéro correspondant. Si j’ai essayé de faire l’exercice en question et que je ne l’ai pas réussi, je mets un point d’interrogation à côté pour me rappeler que je l’ai essayé mais que je ne l’ai pas réussi, et qu’il sera à revoir plus tard.

  • Écrire ses questions sur un post it pour s’en souvenir

Est-ce que ça vous est déjà arrivé d’aller voir un-e professeur-e avec des questions à poser sur la matière et une fois devant lui ou elle, vous avez complètement oublié vos questions? Ou encore d’avoir 4-5 questions à poser et en oublier une, et vous vous en rendez compte une fois assis.se à votre bureau à la maison!? Ça m’est arrivé beaucoup trop souvent, donc avec le temps, je me suis créé un système pour éviter d’être embarassée de la sorte!

J’écris chacune de mes questions sur un post-it, que je mets sur la page correspondant au sujet de ma question. J’écris le plus de détails possible sur le post it afin d’être CERTAINE que je me souvienne de ma question à 100% lorsque j’irai voir le ou la professeur-e. Une fois devant lui/elle, cela peut faire peur d’avoir 20 posts it dans son cahier, mais je n’ai jamais eu de commentaires à ce sujet. Les professeurs sont d’ailleurs plutôt impressionnés parce que je suis prête à poser mes questions et je ne perd pas de temps inutilement à chercher entre les pages de mon cahier de notes.

  • Aller voir le professeur toutes les semaines pour poser des questions durant ses heures de disponibilités 

Je vais voir mes professeurs presque toutes les semaines pour poser des questions. Pendant très longtemps, j’étais très gênée d’aller dans les couloirs des bureaux de mes professeurs. Parfois, je voyais même mes professeurs de d’autres cours pendant que j’allais voir un autre professeur, et là je me faisais plein de scénarios dans ma tête : « oh mon dieu, il va vraiment se dire que je passe mon temps à aller voir les professeurs et à énerver tout le monde ! »

Je me sentais VRAIMENT mal… Et puis, de récentes expériences m’ont fait réalisé qu’en fait, on ne retire que du positif d’aller consulter nos professeur.es:

1- Cela leur fait plaisir de nous aider

Je suis toujours surprise de l’accueil de mes enseignant.e.s. Même si c’est leur travail d’enseigner, la plupart d’entre nous avons toujours peur de les déranger. Je suis toujours agréablement surprise et je n’ai jamais l’impression que c’est le cas.

2- Aller les voir régulièrement leur permet d’apprendre à nous connaître

Je demande souvent des lettres de références pour des bourses à ces professeurs que j’ai été voir régulièrement. Aussi, un professeur m’a récemment offert un stage très intéressant. Il n’y a que des avantages à aller poser des questions. Je n’aurais pas ces opportunités et ces bonnes relations si je n’avais pas été voir mes professeurs aussi souvent.

3- Comprendre la matière comme un.e pro

Si on se pose des questions sur la matière et qu’on ose pas aller chercher des réponses à ces questionnements, il va rester des zones de doutes dans notre tête, et ce, à l’examen. Cela va paraître sur la note finale. Pour avoir 90-100% dans un examen, il faut vraiment comprendre tout de fond en comble et maîtriser TOUTE la matière.

4- Avoir des petits indices de ce qui sera à l’examen

Cela dépend probablement des pays et des manières d’enseigner, ainsi que des professeurs, mais il n’est pas rare dans mon parcours scolaire où les professeurs m’ont donné de petits indices comme « c’est une bonne chose que tu fasses cet exercice, ça va t’aider pour l’examen » ou « assure-toi de faire cet exercice avant l’examen », etc…

Being scared of maths in engineering - Marie studying and holding a pencil

  • Envoyer des courriels avec des questions aux professeurs s’ils acceptent les courriels

Certains professeurs n’aiment malheureusement pas répondre aux questions par courriels. Parfois, ils trouvent que c’est trop compliqué. Pour la majorité d’entre eux, ça ne les dérange pas. Je pose souvent la question au début de la session pour savoir si je peux envoyer des questions par courriel. Quand j’envoie un courriel à un professeur, je m’assure d’être très claire afin d’obtenir la réponse appropriée.

Je mets toujours dans l’objet du courriel le sigle du cours, ainsi qu’un petit indice sur le contenu du courriel, comme « LOG515 – Questions ». Ensuite, dans le corps du message, je mets des numéros de question en gras suivi de la question. Si ma question porte sur un exercice particulier que je n’ai pas réussi à résoudre, j’inclus une photo de mon cahier avec ce que j’ai essayé.

  • Aller voir un ancien professeur 

Parfois, ça ne clique pas vraiment entre nous et notre enseignant. J’ai déjà eu un prof en physique qui ne répondait pas du tout à mes questions. Je lui posais une question qui se répondait par oui ou non, et il partait plutôt dans un monologue incompréhensible. Ou encore, je ne comprenais pas un calcul en particulier, et tout ce qu’il trouvait à faire pour m’aider, c’est de recommencer le problème au complet (la partie que j’avais bien comprise) pour finalement ne jamais aboutir à ma question, il arrêtait ses explications avant la partie que je ne comprenais pas!

Cette session-là, j’ai pu aller poser des questions toutes les semaines à un professeur que j’avais eu en physique l’année précédente comme je comprenais très bien ses explications. J’ai des ami-es qui vont également voir des professeur-es qu’ils ou elles ne connaissent pas mais qui enseignent la même matière, juste pour aller voir quelqu’un d’autre que leur professeur attitré!

La manière dont un professeur enseigne ne peut pas convenir à tous-toutes les étudiant-e-s. Cela peut rendre la réussite d’un cours beaucoup plus difficile et pénible. Il peut être très bénéfique d’aller voir quelqu’un d’autre!

  • Faire des résumés de la matière après chaque cours

Lorsque j’ai commencé à faire des résumés de la matière vue à chaque cours, j’ai remarqué que cela m’a énormément aidée à mieux comprendre la théorie. L’investissement de temps en vaut certainement la peine. Cela force à réviser la matière et à s’assurer qu’on la comprend très bien avant de l’écrire sur le résumé. Je fais généralement ces résumés après avoir fait les exercices suggérés sur la matière, une fois que je pense bien la comprendre. Quand je ne comprends rien du tout, je commence par faire un résumé avec l’objectif de démêler le trop-plein d’information reçue.

Certains cours se prêtent mieux que d’autres pour faire des résumés. C’est le cas des mathématiques, de la physique et quelques cours de génie logiciel. Les cours qui s’y prêtent moins selon moi sont ceux qui ont plus de 100 diapositives théoriques par cours.

Voici quelques exemples de résumés que j’ai fait:

J’ai adoré pouvoir utiliser mon iPad pour les réaliser. J’ai utilisé l’application Notability ainsi que mon stylet Apple. Cela m’a permis de faire mes résumés au fur et à mesure. Je n’avais pas peur de faire des erreurs, puisqu’il est facile d’effacer!

 

  • Utiliser des ressources en ligne

Pour les cours de mathématiques et de physique, je n’ai pas le réflexe d’aller chercher de l’aide sur internet. Pourtant, il y a beaucoup de ressources en ligne! Ces ressources enseignent la même matière, mais de différentes manières. C’est donc un atout puisque nous avons tous et toutes notre propre façon d’apprendre.

Voici quelques ressources que j’aime utiliser en mathématiques : 

  • Symbolab : résoudre étape par étape des équations
  • Khan Academy : vidéos à regarder pour assimiler de la nouvelle matière

Sinon, simplement faire des recherches sur Google et YouTube afin de trouver de bonnes ressources pour aider!

 

Conclusion

J’espère que cet article aura su te donner quelques conseils pour bien étudier. À long terme, ces conseils pourraient te permettre par la suite d’obtenir de meilleurs résultats à l’université!

Vous pourriez aimer

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.