Comment les femmes s’intéressent à la programmation?

écrit par Marie Last updated on novembre 29, 2018

Published on 19 novembre 2017

What Brings Women Into Coding
Un jour, j’ai demandé à mon groupe Facebook pour femmes en technologie Women Know Tech comment elles ont appris à coder et quelle est leur histoire. Il y a tellement eu de commentaires diversifiés à ma question que j’ai décidé d’aller parler à ces femmes en privé pour en apprendre plus sur comment elles ont appris à coder, et je me suis dit que je pourrais écrire un article sur elles! 🙂

Nous avons toutes une histoire différente : certaines ont appris à coder à l’école, d’autres avec un parent, un ami, ou à 40 ans quand elles ont décidé de changer de carrière. Aujourd’hui, je voulais partager avec vous l’histoire de ces femmes et comment elles ont appris à coder pour vous montrer qu’il n’y a pas de parcours défini et que ce n’est jamais trop tard! Alors… qu’est-ce que tu attends?

Madeleine

apprendre à coder - Madeleine

Mon nom est Madeleine Alzamora, je suis montréalaise/uruguayenne et je détiens un Baccalauréat en science politique et relations internationales. J’ai adoré mon parcours universitaire, spécialement la grève étudiante de 2012 qui a été un passage marquant et formateur sans précédent.

À la sortie de l’université, diplôme en main, les opportunités d’emplois reliées à mon domaine d’étude ne pleuvaient pas. C’est à ce moment-là que l’on m’a introduit à la programmation web – au code. On m’a convaincu que c’était facile d’apprendre par soi même, que des tonnes de gens l’avaient fait et qu’il y avait des milliers de ressources et tutoriels en ligne.

J’ai commencé à apprendre HTML et CSS à travers codeacademy.com. Lorsque ces leçons étaient complétées, je reproduisais des simples landing page. Par la suite, j’ai participé à un atelier de Ladies Learning Code et à la fin de la journée on m’a dit : « la prochaine fois que tu viens, je veux te voir en tant que mentore. » Challenge accepted ! La journée venue, c’est à ce moment-là que j’ai constaté que mes efforts d’apprentissages ont porté fruit. Puis, un mois plus tard, j’ai commencé à travailler dans une agence numérique en tant qu’intégratrice web.

Les résultats immédiats obtenus sont une des raisons pour lesquelles j’aime le code. Par contre, c’est un travail constant qui nécessite énormément de persévérance et résilience. Il y a des journées où on a envie de tout lâcher et c’est normal ! Tout de même, lorsque ça fonctionne on regagne de la confiance en soi et ça nous pousse à continuer. Les possibilités d’apprentissage sont infinies ce qui me stimule énormément. Par ailleurs, cette sphère d’activité, la technologie, a sécurisé un pan de ma vie car elle m’a accordé des opportunités et libertés.

Donc, la recette gagnante de mon parcours a été la discipline c’est-à-dire apprendre/réviser tous les jours ne serait-ce que 20 à 30 minutes, ma présence et participation active dans la communauté tech à Montréal – put yourself out there – et mes mentors Cassie et Guillaume sans quoi rien de tout ça ne serait possible – merci pour les challenges, les opportunités, l’échange de connaissances et patience <3.

Aujourd’hui je suis toujours intégratrice web chez Valtech Canada, co-chapter lead de Girls Learning Code à Montréal, je prends des contrats web et je participe à un coding bootcamp alternatif : les Pitonneux où je rencontre des personnes désireuses de nouvelles opportunités.

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Github ou LinkedIn!

 

Angela Koceva

Bonjour, mon nom est Angela, j’ai 23 ans et je viens d’un petit pays en Europe, la Macédonie. Je me suis intéressée aux ordinateurs avant même d’en avoir un. Puis, quand j’ai eu 9 ans, j’ai obtenu mon premier ordinateur. Un an plus tard, j’ai eu une connexion internet, et c’est là que mon obsession a commencé.

Pendant que tous les autres enfants parlaient sur IRC, MSN et Skype, je faisais des choses inimaginables pour un enfant de 14 ans, surtout pour une fille… Je piratais des courriels, des comptes de réseaux sociaux, je m’amusais avec le réseau Wi-Fi de mon voisin, etc. Je sais que ce n’est pas bien, mais je suis quand même fière de le dire! Pour être claire, il y a 10 ans, la protection était très mauvaise. 

Au secondaire, c’est là que j’ai finalement compris la programmation. Durant ces 4 années, j’ai appris les bases de la programmation. Après avoir gradué, je pensais que j’étais prête pour l’université, mais j’avais tort. La première année était sur le C, C++ et RobotC, et je suis restée coincée pendant 2 ans. J’ai pris un cours de Java à une école locale, et maintenant tout va bien! En août, je vais obtenir mon baccalauréat en sciences informatiques et en ingénierie. En ce moment, je suis free-lance en développement Android, et parfois je fais du développement back end. 

Ce qui est bien à propos de devenir bon en code c’est qu’on n’a pas besoin d’un diplôme, il y a tellement de cours en ligne où on peut apprendre tous les langages qu’on veut. Tout ce qu’on a besoin, c’est de la passion, de la patience et beaucoup de pratique. Je vous suggère également d’apprendre comment les ordinateurs fonctionnent, ce que c’est que du langage machine, ce qu’est un CPU et comment ça fonctionne, ROM, RAM, BIOS, etc.

J’ai rencontré beaucoup de personnes qui ne comprennent pas comment leur ordinateur fonctionne ou pourquoi leur navigateur gèle quand leur boucle for n’est pas écrite correctement, et crois-moi, ce n’est pas bien! Apprends ce que j’ai mentionné, et tu vas savoir comment « parler » avec le CPU. Si tu es intéressée à apprendre à coder, choisit un langage, commence un cours et n’oublie jamais ta passion et ta créativité parce que le monde a besoin de plus de femmes en technologie!

 

Christina Gorton

Christina Gorton Interview - apprendre à coder

La plupart des jours, on m’appelle maman.

Mais mon autre nom est Christina Gorton. Ces 5 dernières années, j’ai été mère au foyer. Cette année, je veux commencer à travailler de la maison en tant que développeuse web.

J’ai grandi sur la Space Coast en Floride. Après mon mariage, j’ai passé un certain temps au Costa Rica et j’ai beaucoup bougé aux États-Unis. Je vis actuellement dans le Kentucky avec mon mari de 10 ans, nos trois enfants, et un excellent chien.

Coder. Comment et pourquoi?

Dans mes rêves les plus fous, mon mari et moi vivrions dans un autobus scolaire rénové, voyageant et travaillant. Ce rêve était moins réalisable avec trois enfants. Mais encore là, nous aspirions à trouver un emploi qui nous donnerait la flexibilité de travailler à domicile ou en voyage. Mon beau-père a été la première personne à suggérer que nous apprenions à coder. Je n’ai pas eu l’idée au début parce que je ne me suis jamais considérée comme technique. J’ai écouté un podcast CodeNewbie sur une organisation appelée freeCodeCamp. Après cela, j’ai commencé à penser que le développement web pourrait être une option pour nous.

Ressources?

FreeCodeCamp a été la première ressource que j’ai utilisée pour apprendre à coder. Après un moment j’ai utilisé d’autres ressources puisque j’ai commencé à être intéressée à d’autres domaines du développement web. J’ai participé à #100daysofcode où j’ai passé au moins une heure par jour à travailler sur un projet. La plupart des projets sur lesquels j’ai travaillé ont été des défis #dailycssimages. Le défi est sur le site codingartist.io.

Je suis une personne très créative et j’ai trouvé quelque chose que j’aime beaucoup dans le design d’images avec uniquement du CSS. Ça m’a motivée à en apprendre plus sur le CSS plus avancé et j’ai eu du plaisir à apprendre! On m’a souvent dit que le JavaScript est la façon la plus rapide de développer un site web, mais j’aime mieux le CSS et ça paraît dans mon portfolio et dans mes projets. Ma passion pour ce que je fais a permis de me trouver un travail!

Qu’est-ce que je fais? 

Je suis actuellement une développeuse remote front-end pour Gravity Works Design and Development. Je travaille sur ma première application web pour la compagnie pour l’instant et j’apprends à utiliser Drupal. La plupart du temps je demande plein de questions à d’autres développeurs front-end plus expérimentés. Ils m’encouragent à poser mes centaines de questions et répondent à chacune d’elle! Je ne pensais pas que mon premier emploi en développement serait remote mais je suis vraiment très heureuse de travailler avec mon équipe!

Mon meilleur conseil pour quiconque veut apprendre à coder serait de : just do it! Je sais que c’est cliché, mais si je n’avais jamais vraiment commencé, je n’aurais pas mon travail aujourd’hui! Trouve quelque chose que tu aimes dans la programmation (pour moi c’était d’être créative), et fais-le! Il faut aussi avoir une passion pour apprendre, ça va te permettre de te trouver un travail plus rapidement que n’importe quel langage de programmation.

Aussi, pour une femme qui serait en train de lire ceci, applique sur des emplois même si tu penses que tu n’as pas toutes les qualifications requises. C’est le grand défaut des femmes! Mon mentor m’a demandé pourquoi je n’avais pas encore appliqué sur des emplois de développement front-end et m’a encouragée à commencer. Si je ne l’avais pas écouté, je serais encore en train d’attendre le moment où je serais 100% prête à appliquer!

Si tu aimerais en apprendre plus sur mon apprentissage du code, tu peux lire mon blog à coffeecraftcode.com. Je suis aussi très active sur Twitter et Instagram.

 

 

Holly Cart

Holly Cart - apprendre à coder

Mon nom est Holly et je viens de Nashville au Tennessee. Je travaille actuellement dans le domaine dentaire depuis plus de 15 ans. J’ai décidé il y a environ 6 mois que je devais faire quelque chose de différent. Au début, je ne savais pas ce que ça serait…

Mon inspiration pour apprendre à coder a commencé avec mon fils de 11 ans. Il est très impliqué dans la technologie et me montre toujours ce qu’est son dernier projet. Un jour, j’ai été sur l’ordinateur et j’ai joué sur quelques sites de code. J’ai réalisé que c’était peut-être quelque chose que je pouvais faire alors j’ai commencé à apprendre plus sérieusement!

Une grande partie de ce que j’ai appris jusqu’ici a été le résultat de discussions avec d’autres personnes sur le terrain qui sont plus avancéE dans leur parcours que moi. J’ai encore beaucoup à apprendre! Je commence un programme de deux ans en technologie de l’information cet automne, mais d’ici là, je prévois continuer à utiliser autant de ressources en ligne qui me sont accessibles pour continuer à apprendre par moi-même.

 

Conclusion

Enfin, j’espère que vous avez apprécié cet article sur la façon dont ces femmes impressionnantes ont appris à coder! J’espère aussi que cela vous a inspiréE et fait comprendre qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre à coder, et il n’y a pas de bonne voie pour le faire!

Vous pourriez aimer

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.